Guillaume Long : les pieds dans le plat (tome 2)

La BD de Guillaume Long mérite-t-elle d’être rangée au rayon BD ou bien au rayon livres de cuisine ?

Grande question, n’est-ce pas … et moi j’vous dis ma bonne dame, ça nous changera de l’histoire des lasagnes au cheval ou encore du mariage gay. Alors ? Guillaume Long ? BD ou Cuisine ?

Je traine souvent au rayon cuisine tout au fond de la FNAC de Lausanne, ou même à celui de chez Payot en traversant le magasin, et depuis plusieurs jours je pestais parce que je ne voyais pas le tome 2 en « tête de gondole ».

Bon ok le premier tome « A boire et à manger » je peux comprendre, tout le monde ne connaissait pas, ils avaient une excuse. Mais maintenant que le tome 2 sort, la moindre des choses c’est de le mettre en évidence !

Et puis tout à l’heure alors que j’étais (encore) à la Fnac (oui, la Fnac a un pouvoir d’attraction assez hallucinant sur mon organisme, je vous l’accorde), j’ai eu comme une illumination … la BD de Guillaume Long, … elle est peut-être … au rayon BD … ça se tiendrait …

Je me dirige alors discrètement vers l’escalator qui va m’amener au rayon en question. Je m’intercale entre deux inconnus. Arrivée au bon étage je jète un oeil à droite, un oeil à gauche … et là sur la droite, il m’attendait … le tome 2. Je me suis sentie très bête sur le coup. Il était là depuis des semaines.

Je me suis donc jetée dessus sans aucune retenue, entourée par des gros boutonneux (les clichés ont la vie dure) qui feuilletaient les autres BD.

Techniquement le bouquin est parfait : papier bouffant impression couleur, couverture cartonnée avec un rabat. Ça sent le papier, le vrai, celui qui sort de chez l’imprimeur. Moi j’adore ça.

Pour ce qui est du contenu, ne vous inquiétez pas, je ne vous dévoilerai pas toute l’intrigue, mais Jean-Kevin continue de s’en prendre plein la gueule, et moi je dis « c’est bien la moindre des choses ».

On trouve quatre grands thèmes : le printemps, l’été, l’automne, et l’hiver. Alors là Guillaume tu t’es pas trop cassé la tête, bravo, belle mentalité, t’as piqué ça au rayon livres de cuisine je parie !

Je découvre au passage que Guillaume tu es fan des AMAP comme moi, enfin, … moi c’est pas une AMAP, ça s’appelle pas comme ça en Suisse, mais l’idée y est. Ton fameux magret séché fait enfin son apparition au format papier, merci c’était une tuerie.

Ma conclusion : jetez-vous dessus, arrachez-le vous, … ou exigez qu’on vous l’offre.

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Commentaires

One comment

  1. Neaira says:

    il va même falloir que je rattrape mon retard sur le premier tome (ou j’ai honte … non pas taper !!!)
    mais bon la fnac (et amazon) ayant un pouvoir très fort sur moi aussi, cet oubli ne devrait pas tarder à être corrigé !

Laisser un commentaire